Autres

AIMEZ-VOUS VRAIMENT VOS ARMES À FEU? ASSEZ POUR PASSER À L’ACTION?

Tracey Wilson 13-12-2019 

13DEC2019 Tracey Wilson 

Allez devant votre coffre-fort ou votre pièce sécurisés. Ouvrez la porte. Regardez chaque arme à feu et pensez à ce qu’elles représentent pour vous. Repensez aux souvenirs que vous avez créés avec elles et aux nombres aventures que vous avez vécues ensemble. Quelle est l’importance de votre sport et de votre mode de vie pour vous en ce moment ? Qu’est-ce que ça vaut pour vous, et surtout : qu’êtes-vous prêt à faire pour les garder ?

Cet « Appel à l’action » exigera les choses suivantes de votre part ; 

  1. 3 feuilles de papier
  2. 3 enveloppes
  3.         un stylo
  4. 15 minutes de votre temps

Si les armes que vous venez de voir sont suffisamment importantes pour vous, poursuivez votre lecture.

Sans aucun doute, les propriétaires d’armes à feu canadiens traversent une période difficile, C’est épuisant de devoir lutter contre les vagues incessantes d’attaques contre notre sport et notre mode de vie. Cela ne s’arrêtera pas de sitôt. Mais voici  le premier d’une série d' »appels à l’action » que nous vous présenterons au cours des semaines et des mois à venir. Il va nous falloir un effort concerté énorme, de notre part à tous, pour nous défendre du mieux que nous pouvons.

Tout le monde au travail!

Écrire des lettres… Je sais, vous l’avez déjà fait plusieurs fois… C’était bien, mais cette fois, on le fait ensemble de façon concertée. Nous écrirons de vraies lettres, sur papier, et nous les enverrons par la poste à certains fonctionnaires. Vous pouvez l’écrire à la main, la taper, ou même en faire une et la photocopier pour l’envoyer aux autres, mais le plus important, c’est de le faire, fidèlement. Il est encore plus important qu’il s’agisse de lettres papier et nous expliquerons pourquoi plus bas.

Voici tout ce que vous devez savoir pour rédiger ce type de lettre.

Concentrons-nous sur cinq principaux points de désaccord avec le programme de contrôle des armes à feu proposé par les libéraux ;

  1. Le ministre libéral de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, a exprimé son intention d’interdire des centaines de milliers de carabines acquises légalement par décret plutôt que par des mesures législatives qui permettraient une étude complète de la question;
  2. Le programme de rachat proposé coûterait plus de 600 millions de dollars de l’argent des contribuables et ces sommes seraient beaucoup mieux investies directement pour contrer la criminalité et la violence familiale;
  3. Les interdictions d’armes proposées n’affecteront en rien les criminels et leurs armes de contrebande;
  4. Le recours à un décret ne tient pas compte de l’enquête sur les armes à feu menée l’année dernière, par le gouvernement lui-même et qui révélait que la majorité des répondants n’étaient pas en faveur de restrictions supplémentaires;
  5. 5. Le gouvernement libéral n’a pas réussi à obtenir un mandat clair des électeurs de l’Ouest. La confiscation forcée de biens acquis légalement par les tireurs sportifs, les chasseurs, les éleveurs et les populations rurales ne fera qu’accélérer l’érosion de l’unité nationale.

Servez-vous de ces principaux points pour vous aider à rédiger un court paragraphe, concis et qui expose vos préoccupations. À titre d’exemple, voici mon texte :

 

Monsieur le ministre Blair,

Je vous écris aujourd’hui pour vous faire part de ma profonde préoccupation au sujet des mesures que votre gouvernement prend pour cibler injustement les propriétaires légitimes d’armes à feu. Vous avez déclaré publiquement que vous utiliseriez un décret pour interdire les armes à feu légalement acquises de propriétaires légitimes et que vous mettriez en œuvre un programme de rachat. Je trouve que ces mesures constituent un abus flagrant du pouvoir exécutif et un gaspillage de ressources précieuses pour les contribuables. J’exhorte votre gouvernement à reconsidérer l’investissement de cet argent dans des programmes et des mesures de lutte contre la criminalité, de soutien aux initiatives pour les jeunes à risque et de programmes communautaires. Il vous incombe, à vous et à vos collègues, de faire tous les efforts légitimes pour lutter contre la criminalité réelle et de présenter vos idées à la Chambre des communes, où elles pourront être étudiées et débattues par tous les membres du Parlement. Il est impératif que vous gardiez à l’esprit que l’Ouest canadien a complètement rejeté les politiques et les programmes de votre gouvernement et que l’appui général des libéraux a été grandement diminué. 

Sincèrement vôtre, 

Tracey Wilson

Ottawa, ON

Répétez maintenant ces étapes pour en écrire au moins deux autres, une au premier ministre et une à votre député. Adressez-les tous à la même adresse, mais utilisez leurs noms. AUCUN TIMBRE NÉCESSAIRE!

Il y a deux choses d’une importance vitale à retenir au sujet de cet appel à l’action :

  1. Il doit s’agir d’une lettre papier et non d’un courriel ou d’un message sur les médias sociaux.
  2. Cela doit être fait avant le 27 janvier 2020.

La Chambre des communes siège aujourd’hui (13 décembre) et ne reprendra pas avant le lundi 27 janvier 2020. C’est le congé annuel de Noël où les députés retournent dans leur circonscription pour participer à des festivités et à des événements avec leurs électeurs et leurs familles. Nous voulons qu’ils reviennent devant une véritable montagne de lettres. Il est trop facile de simplement supprimer des courriels, mais ils ne peuvent pas ignorer des piles et des piles de letres qui exigent une réponse. Ce sera beaucoup de travail pour eux, mais seulement un petit effort pour vous.

Ceci n’est qu’une première étape d’une série d’appels à l’action pour lesquels nous aurons besoin de votre support et de votre implication. Si chacun de ces messieurs reçoit 10 000 lettres, cela ne représente que 0,5 % des propriétaires d’armes à feu. Créez une avalanche d’opposition à leur autoritarisme et à leur atteinte à nos libertés.

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec notre équipe à info@firearmrights.ca

s’il vous plaît, c’est important. Prenez ces trois minutes pendant vos vacances et asseyez-vous et posez ce geste simple, mais significatif.

Merci pour votre soutien indéfectible de la Coalition.

 

 

Post précédent

BILL BLAIR ENVISAGE L’ENTREPOSAGE CENTRAL: UNE INVITATION AUX CRIMINELS

Prochain post

LA CCDAF DÉPOSE UNE PLAINTE AUPRÈS DE L'OMBUDSMAN DE LA CBC ET LA MINISTRE DU PATRIMOINE