NouvellesPolitiques

50% des armes de crimes proviennent de propriétaires en règle? faux!!

Au fur et à mesure que la couverture de la fusillade tragique de Toronto se déroule, nous constatons encore une fois une tentative pathétique de faire un lien direct avec le contrôle des armes à feu. Les agences de presse du pays diffusent des chiffres recueillis auprès des responsables du service de police de Toronto, affirmant que 50% des armes à feu provenaient de propriétaires d’armes à feu en règle qui seraient ensuite vendues aux criminels, sur le marché noir.

« Les informations mondiales indiquent qu’avant 2012, environ 75% des armes à feu faisaient l’objet d’un trafic en provenance des États-Unis. En 2017, toutefois, environ la moitié provenait de sources nationales (domestiques), ce qui met fin à l’idée que la plupart des armes illégales du Canada originent de l’autre côté de la frontière » a affirmé Rob Di Danieli de l’unité des armes et des gangs.
FAUX! Bien sûr que c’est faux et voici les données réelles pour ceux qui pensent de façon critique;

Nous n’arrêtons pas d’entendre les politiciens, les médias et les forces de l’ordre citer que 50% des armes à feu criminelles provenaient de l’intérieur du pays, mais la vérité se trouve au passage la citation au bas de la page 17 de la demande d’accès à l’information ci-dessous. Un aspect très important: « de celles (armes à feu) qui ont été retracées avec succès ». Mais la page précédente indique qu’ils ont retracé avec succès 229 armes sur 783 (29%), de sorte que seulement 14,6% des armes à feu présumées « d’armes de crimes » ont été identifiées en tant que domestiques. Si la police ne peut pas déterminer l’origine, ils supposent qu’elles sont automatiquement d’origine nationale.

Voici la demande d’accès à l’information obtenue par Dennis Young, l’un des principaux chercheurs canadiens dans le domaine du contrôle des armes à feu. Rappelez-vous, ce sont les données réelles récupérées de la GRC

Lire le document (anglais seulement)

Pour supporter la Coalition, c’est ici

Post précédent

La Violence continue pendant que les forces de l’ordre attendent les ressources promises

Prochain post

Pendant que les élus bafouillent péniblement, le découragement s’installe