Autres

Loi 223, un non sens

Bill-s-223

hon. Sénateur Céline Hervieux-Payette
À l’aube de sa retraite, le sénateur Hervieux-Payette a réintroduit son projet de loi modifiant la Loi sur les armes à feu. Ce projet de loi est court sur le fond et long sur les jeux de mots.

Une lecture rapide révèle que cela est vraiment une version extrémiste du contrôle des armes à feu. Le sénateur Hervieux-Payette a admis qu’en changeant simplement la terminologie de la classification des armes à feu, les propriétaires d’armes se sentiraient moins menacés par la terminologie. Les propriétaires d’armes n’ont pas besoin de «mots rassurants» dans la Loi sur les armes à feu, ils ne sont pas dupes. En plus, ce projet de loi n’aura absolument aucun impact sur la criminalité. Ce n’est que de la petite politique populiste…

En plus d’un changement de terminologie, elle propose une re-classification des millions d’armes à feu légalement détenues sans aucuns motif valable. Cette loi pourrait priver plus de deux millions de propriétaires d’armes à feu de leurs passes-temps et du coup complètement détruire une industrie qui s’inscrit dans notre patrimoine Canadien.

Le projet de loi S223 exigerait que toutes les armes à feu semi-automatiques soient stockés dans des «installations de stockage centralisées». De plus, la loi ne permet aucuns transport… le transport devant se faire par messagerie spécialisée! C’est complètement fou. Le gouvernement canadien n’a pas pu créer et maintenir efficacement une base de données des armes à feu. Comment pourrions-nous nous attendre à ce qu’ils puissent créer et maintenir des installations de stockage centralisés et leur faire confiance pour transporter des armes à feu lorsque nous voulons les utiliser?

Encore une fois, ils s’attaquent sans raison valable, à la partie la moins dangereuse et la plus scruté de la société canadienne. Les propriétaires d’armes ont sont vérifiés à chaque jour. Nous ne sommes pas le problème! Ce projet de loi a été élaboré avec un seul objectif en tête, dissuader, étouffer et détruire notre droit à la propriété paisible d’une arme à feu.

Le commerce des armes à feu illégales ne sera pas affectée par ce projet de loi recyclé et archaïque. Le sénateur Hervieux-Payette prendra sa retraite dans quelques semaines et souhaite nous laisser une mauvaise loi en héritage. Ce projet de loi qui n’a pas réussi à passé le Sénat avant, doit mourrir à nouveau. La CCDAF entend défendre nos droits actuels, informer le public et le Sénat de l’odieux de cette loi drastique mal conçue qui n’a pour but que de punir les propriétaires d’armes à feu du Canada.

Joignez votre voix à la notre aujourd’hui. Dites non à ce non sens…

Post précédent

Pétitions importantes....

Prochain post

La Première Assemblée Anuelle Des Membres