Autres

FAUTE PROFESSIONNELLE ET INTELLECTUELLE – ANALYSE DES MENSONGES DU LOBBY DES MÉDECINS

    17 SEP 2019 TRACEY WILSON 

 

Au début de 2019, le groupe de pression ‘’Médecins pour la protection contre les armes à feu’’ a lancé une offensive contre les propriétaires d’armes à feu en règle et pacifique en déclarant que : « les preuves médicales et sociales à l’appui des lois pour le contrôle des armes à feu sont écrasantes et irréfutables. »

Ils ont également lancé un appel dramatique et ciblé : « Sénateurs, il est temps d’adopter le projet de loi C-71 tel quel’’ @BillBlair, @RalphGoodale et @JustinTrudeau, ajoutant : ‘’il est temps d’interdire les armes d’assaut et les armes de poing’’

La Coalition canadienne pour le droits aux armes à feu a commandé une étude pour réviser en détail dix-neuf études, incluant des travaux universitaires et éditoriaux qui sont censés appuyer leurs affirmations. Cette étude exhaustive a permis de se concentrer sur les données canadiennes, d’analyser toutes les études citées Conclusion : Les sources mêmes citées par le lobby des médecins contredisent leur affirmations et leurs propositions radicales mise de l’avant.

Leur représentation de la littérature en tant que consensus unilatéral est incroyablement malhonnête. La littérature est beaucoup plus complexe que ce qui est présenté car beaucoup de données sont manquantes et un certain nombre de limites méthodologiques font obstacle à des conclusions claires et précises dans le contexte américain. Au Canada, on dispose de données nationales et d’un portrait concluant en rapport avec de la possession d’armes à feu. Il est évident que plus de restrictions sur la possession d’armes à feu ne sont pas efficaces pour réduire le taux global de la violence.

Nous espérons que grâce à ce travail, nous pourrons aider les décideurs, les médias et le public à mieux comprendre les questions auxquelles nous sommes confrontés en tant que société. La Coalition s’engage à rendre compte de façon exacte et véridique ces travaux universitaires et à faire triompher le bon sens et les faits quand il s’agit de problèmes de société, de politiques et de pratiques auxquelles sont confrontés les Canadiens, les décideurs et les propriétaires d’armes à feu respectueux des lois.

L’étude ici :

Intellectual-Malpractice-A-Preliminary-Review-of-the-Literature (en anglais seulement)

Regardez la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=XXNSEC9P8n8&feature=emb_logo

 

 

Post précédent

LE CCCAF DANS LE CHAOS ALORS QUE LES MEMBRES DE CE COMITÉ BIDON DE GOODALE SE RETIRENT

Prochain post

RAPPORT SUR LES PRÉJUGÉS DES MÉDIAS – UNE EXCLUSIVITÉ DE LA CCDAF