Autres

INTERDICTION DES ARMES ET  DÉCRET: UN APPEL À L’ACTION

 

Tracey Wilson 21-05-2019 

21MAI2019 Tracey Wilson 

Bien qu’il soit difficile de voir les libéraux renoncer à faire quoi que ce soit de crédible ou d’efficace pour combattre le crime, il est minuit moins cinq. Ce gouvernement est plongé dans les scandales et la controverse et tente désespérément de détourner l’attention de la chute de leur popularité, quelques semaines avant que le verdict ne tombe lors des prochaines élections fédérales.

Mais en fait, que proposent-ils ? Cibler des millions d’honnêtes Canadiens qui ont respecté toutes les lois et tous les règlements malgré le ridicule d’une interdiction générale des armes à feu, quelle qu’elle soit. La rumeur circule à un rythme effréné : leur intention serait d’interdire les armes de poing, les AR-15 et les semi-automatiques. Il y a quelques semaines, le député en exil Tony Clement s’est levé à la Chambre des communes et pendant la période des questions, il a exigé une réponse des libéraux au sujet de l’interdiction générale des armes à feu par décret (décret en conseil). Une mesure habituellement réservée aux nominations ministérielles ou aux dépenses imprévues, et non à une interdiction des armes à feu. (qui devrait être soumis au processus parlementaire régulier prévu par la loi)

Bill Blair a immédiatement changé son discours et son langage, ajoutant une terminologie inventée telle que  » de style militaire  » et déclarant publiquement que « nos armes à feu ne servent à rien d’autre qu’à tuer efficacement ». Une déclaration qui a plongé dans la consternation les propriétaires d’armes à feu et leurs familles partout au pays.

On passe à l’action!!

Alors… que pouvez-vous faire ? Ceci :

  1. Déterminez dans quelle circonscription vous habitez. Trouvez ensuite le candidat fédéral qui correspond le mieux à votre point de vue. Peu importe, les libéraux, le NPD et le Parti vert ont tous des politiques sur les armes à feu connues et hostiles à notre cause.
  2. Impliquez-vous!! Communiquez avec leur bureau de circonscription. Il y a toutes sortes de raisons pour lesquelles les candidats peuvent avoir besoin de votre aide : frapper aux portes, livrer des pancartes pour la pelouse, conduire des électeurs, faire des envois postaux, faire des téléphones… ils vous trouveront quelque chose à faire, je le garantis!! Quelques « J’aime » sur Facebook et les suivre sur les médias sociaux est toujours efficace aussi..
  3. Communiquez avec le candidat libéral de votre circonscription pour lui faire savoir qu’il a perdu votre appui DIRECTEMENT à cause des actions et des menaces de son gouvernement sur votre sport et votre mode de vie, et ce, tout en ignorant la criminalité. Téléphonez ou envoyez un courriel (ou deux, encore mieux) et dites quelque chose d’aussi simple que  » Bonjour, mon nom est _____ et j’habite dans votre circonscription. Je suis un propriétaire d’armes à feu respectueux des lois et je m’oppose aux attaques constantes et croissantes de votre gouvernement et de vos dirigeants. Je m’attendais à ce que vous plaidiez en faveur d’un travail sérieux et crédible sur la criminalité, mais ce n’est visiblement pas le cas. Par la présente, je vous retire mon soutien avec l’intention d’en parler à mes amis, ma famille et mes voisins. »

Faites-vous un devoir d’accomplir ces 3 tâches simples. Nous sommes un bloc de vote important et puissant, mais nous devons commencer ces actions MAINTENANT. 

Ne vous méprenez pas, on n’exagère pas. La menace d’interdiction des armes à feu par décret est tout à fait réelle et le fait de se plaindre entre nous sur les médias sociaux ne sera pas suffisant. Même devenir membre de la Coalition ne suffira pas cette fois-ci. Nous devons prendre 15 minutes au cours de la semaine prochaine et suivre les 3 étapes simples décrites plus haut.

S’impliquer, aider un candidat  » ami des armes à feu  » n’a pas besoin d’être un emploi à temps plein; donnez tout ce que vous pouvez – 1 heure par semaine, même 1 heure par mois – mais dans l’intérêt de notre avenir – DONNEZ !

Appelez votre député ou candidat libéral – cela prend moins de 2 minutes. Imaginez que 1000 personnes se soient impliquées cette semaine ? Nous sommes 2,2 millions de personnes et l’époque des quelques personnes qui portaient le poids de la cause pour tous les autres est révolue.

Quand le moment sera venu, et que vous vous demanderez si vous avez fait tout ce que vous pouviez pour arrêter cette bêtise, quelle sera votre réponse ?

 

 

Post précédent

MALGRÉ TOUT, LE C-71 EST ADOPTÉ

Prochain post

CHAREST LEADER CONSERVATEUR? DITES ADIEU À VOS ARMES!