ÉvènementsPolitiques

La CCDAF témoignera à la SECU sur C-71

Bonjour à tous.

Le CCFR a de grandes nouvelles à annoncer.

Depuis que le projet de loi C-71 a été présenté à la Chambre des communes, la CCDAF défend sans relâche cette loi draconienne au nom des propriétaires d’armes à feu respectueux des lois. La vague de soutien que nous avons reçue au cours des dernières semaines de la part de nos membres – à la fois existants et nouveaux – a été phénoménale.

Cette loi a provoquée un tollé dans la communauté des armes à feu au Canada, et avec raison : elle ne vise pas les criminels ni les crimes violents et fait tout pour criminaliser et pénaliser une des données démographiques statistiquement les plus sûres de notre société.

À l’heure actuelle, le projet de loi C-71 est à l’étape du comité – l’étape du processus parlementaire où les parties jugées pertinentes à la question ont l’occasion de présenter leur position et la phase où les modifications sont apportées et examinées. C’est, littéralement, la première – et peut-être la seule – possibilité d’influencer le vrai changement dans cette législation profondément défectueuse.

L’impact de la CCDAF à la table des prises de décision a connu une croissance phénoménale au cours de la dernière année. Notre lobbyiste enregistré interne travaille sans relâche avec des représentants élus et nommés de toutes allégeances pour défendre nos droits en tant que propriétaires d’armes à feu et canaliser les préoccupations de la communauté des armes à feu vers une influence significative auprès des décideurs, en particulier face à cette dernière agression aux droits et libertés.

Hier, nous avons reçu un avis selon lequel la demande de la CCDAF de se présenter devant le Comité permanent de la sécurité et de la sûreté nationale pour prendre la parole au sujet du projet de loi C-71 a été acceptée.

Ainsi, Rod Giltaca et Tracey Wilson, deux membres de notre personnel de la CCDAF , comparaîtront devant le comité le 24 mai de 11 h à minuit. parler officiellement du projet de loi dans le cadre du processus parlementaire et répondre aux questions du Comité. Bien que toutes les réunions du Comité soient publiques, l’importance de cette comparution va bien au-delà de la participation – elle représente une participation réelle, tangible et significative au processus législatif. C’est beaucoup plus, cela témoigne de notre croissance en tant qu’organisme et de notre efficacité croissante en tant que porte-parole des propriétaires d’armes à feu canadiens.

Tracey et Rod devant le parlement

Tracey Wilson et Rod Giltaca

En bref, ils considèrent que notre position est suffisamment importante pour nous inviter à participer. Nous ne sommes pas à l’arrière de la salle à observer – nous sommes au front pour le changement.

Nos actions ont eu un impact et nous sommes impatients de prendre cette prochaine étape importante dans notre lutte contre C-71 – un combat que nous ne pouvons pas continuer sans votre soutien. Si vous ne l’avez pas déjà fait, devenez membre et aidez-nous à continuer à vous aider.

Tyler Lawrason

VP des relations gouvernementales

Previous post

Les experts se prononcent, C-71 est un échec pour les Canadiens

Next post

Plus ça change, plus c’est pareil. La Coalition témoigne contre le projet de loi c-71