Autres

LA FÉDÉRATION DE LA POLICE NATIONALE S’OPPOSE À L’INTERDICTION LIBÉRALE DES ARMES À FEU, APPEL À L’ACTION

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui dans tout le Canada, la Fédération de la Police Nationale s’est déclarée en totale opposition à l’interdiction des armes à feu par décret décidée par les libéraux le 1er mai dernier.

La Fédération de la Police Nationale est le seul agent négociateur agréé de la GRC, représentant plus de 20 000 membres dans tout le pays. La Fédération de la Police Nationale est la plus grande association de policiers au Canada et la deuxième en Amérique du Nord.

LISEZ LEUR COMMUNIQUÉ DE PRESSE ICI :

« La législation courante et coûteuse, comme le décret interdisant diverses armes à feu et le
programme de rachat proposé par le gouvernement fédéral ciblant les propriétaires légitimes
d’armes à feu, ne tient pas compte de ces thèmes actuels et émergents ni des menaces
urgentes à la sécurité publique.

Elle ne traite pas non plus de ce qui suit :

  • activité criminelle;
  • prolifération des armes à feu illégale;
  • crime lié aux gangs;
  • armes à feu illégales traversant la frontière;
  • utilisation criminelle des armes à feu.

En fait, elle détourne du personnel, des ressources et du financement extrêmement importants
de la lutte contre l’utilisation criminelle d’armes à feu illégales, menace plus immédiate et
croissante. »

Peter Merrifield, vice-président de la Fédération de la Police Nationale, avait ceci à déclarer aux membres de la CCDAF :

« En avril dernier, j’ai rencontré le veuf et ses deux jeunes enfants d’une de mes membres qui a été assassinée avec 21 autres personnes innocentes par un criminel avec des armes à feu illégales. Lorsque l’interdiction a été annoncée en mai, j’ai été la première personne à rencontrer en personne le ministre de la Sécurité publique en juin pour discuter des préoccupations relatives cette interdiction et des solutions de rechange qui visaient les criminels et non les citoyens. En juillet et août, je suis apparu dans des segments de documentaires télévisés de la Coalition qui éduquaient le public sur la mauvaise orientation de l’interdiction et son inutilité en rapport à la sécurité publique. En août également, nous avons commandé la recherche pour un document de positionnement politique sur la question. Cette semaine, je participe à des séances de lobbying virtuel avec dix députés concernés. En décembre ou janvier, je me présenterai devant la commission parlementaire de la sécurité publique. Comme le gouvernement actuel n’a pas fourni de préavis de son décret, je travaille, comme de nombreux citoyens, à éduquer le public, les parlementaires et à combattre une interdiction inutile qui n’apporte aucune amélioration à la sécurité publique. Je pense que l’ajout des voix de 20 000 policiers de première ligne pourrait aider la cause ».

POUR VOIR PETER SUR « CCFR’S CANADA GUN BAN EXPOSED » :

Il est donc temps pour vous d’aider. Voici ce que vous pouvez faire :

TROUVEZ VOTRE DÉPUTÉ : ICI.

Faites-leur part du communiqué de presse de la FPN et demandez-leur s’ils soutiennent les efforts des forces de l’ordre pour lutter contre la criminalité et la violence réelles.

Téléchargez le communiqué de presse : ICI

Les preuves sont là! Et elles sont claires et accablantes! Cette interdiction des armes à feu par décret ne s’attaque pas à la criminalité et vise les mauvaises personnes.

La Coalition est reconnaissante du soutien de la FPN et, en retour, soutient le travail incroyable que les forces de l’ordre déploient pour assurer la sécurité de tous les Canadiens.

Si vous aimez ce que fait la Coalition pour défendre vos droits de posséder et d’utiliser des armes à feu au Canada, veuillez envisager de soutenir notre combat en faisant un don à l’adresse suivante : https://firearmrights.ca/fr/donner/

Post précédent

LA CCDAF DÉPOSE UNE OBJECTION À LA PARTIALITÉ DU TÉMOIN

Prochain post

INTERDICTION DES ARMES À FEU: LA COALITION DÉPOSE UNE DEMANDE D'INJONCTION