Nouvelles

Les experts se prononcent, C-71 est un échec pour les Canadiens

Il ne reste que quelques jours avant que le SECU, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale, débute l’étape du projet de loi en comité, de nombreux experts dans le domaine de la législation sur les armes à feu se sont penchés sur le projet de loi C-71.

Hon. Goodale face

Les résultats sont tombés… C-71 est un échec complet, à la fois pour améliorer la sécurité publique et pour s’assurer que les propriétaires d’armes à feu soient protégés tout en gardant les armes hors des mains de mauvaises personnes.

La CCDAF a passé la semaine, où le projet de loi a été déposé à Ottawa, à tenir une «semaine de lobbying», qui a culminé par une conférence de presse parlementaire. Vous pouvez la visionner ici: Conférence de presse parlementaire CCDAF (en anglais seulement)

Sur le site Web de la SECU, les mémoires s’accumulent, montrant une opposition sérieuse. La CCDAF en a également soumis un qui est en cours de traduction.

Rod Giltaca, chef de la direction et directeur exécutif de la CCDAF, a officiellement présenté une demande de comparution devant le comité à titre de témoin pour parler au nom des propriétaires d’armes à feu respectueux de la loi, touchés par ce projet de loi.

Le Dr Caillan Langmann, un éminent expert dans ce domaine, a présenté un document d’information de 21 pages avec le résumé (en anglais seulement) suivant;

  • Les vérifications des antécédents prolongées au-delà de cinq ans n’entraîneront pas une diminution des homicides ou des suicides par arme à feu et ne devraient pas être effectuées. De plus, les questions relatives au suicide, à la dépression, aux problèmes émotionnels, au divorce, à une séparation, à la perte d’emploi et à la faillite doivent être éliminées conformément à la loi sur la protection des renseignements personnels.
  • Les registres des ventes des fournisseurs et la vérification des permis ne devraient pas être mis en œuvre, car le système de vérification proposé n’entraînera pas une réduction des homicides par arme à feu.
  • L’autorisation de transport devrait être aboli résultant d’un contrôle des armes à feu coûteux et redondant; et remplacé par un motif permettant le transport de toutes les armes à feu à un endroit où il est sécuritaire et autorisé d’entreposer, réparer, vendre ou décharger.
  • Les données suggèrent que la classification des armes à feu n’offre aucun avantage pour la sécurité publique et devrait être interrompue.
  • Les stratégies qui ciblent les jeunes contrevenants et les gangs ont plus de chances de produire des effets bénéfiques.

Le Dr Gary Mauser, un criminologue canadien et professeur émérite de la « Beedie School of Business » de l’Université Simon Fraser, a soumis un document de 6 pages qui qualifiait le projet de loi C-71 de «leurre». LISEZ-LE (en anglais seulement)

Voici son résumé;

En amalgamant la violence des gangs avec la violence armée, le projet de loi C-71 enfreint les promesses répétées du gouvernement, selon lesquelles, la loi criminelle s’appuiera sur la «prise de décision fondée sur des preuves». Le projet de loi C-71 exagère le problème des armes à feu en se basant sur de fausses suppositions pour cibler les citoyens respectueux des lois au lieu des criminels.

Le projet de loi C-71 est un leurre. Le vrai problème, ignoré dans ce projet de loi, c’est la violence des gangs. Le projet de loi C-71 met l’accent sur les détenteurs de PPA et non sur les criminels violents. Les chasseurs et les tireurs sportifs ne sont pas le problème. Pour les criminels, les armes à feu légales ne sont pas un moyen important de se procurer des armes à feu. Le public n’est pas menacé par les détenteurs de PPA respectueux des lois.

La complexité réglementaire supplémentaire créée par le projet de loi C-71 augmentera la demande pour les services gouvernementaux et augmentera les coûts pour les contribuables. Cela ne peut que réduire la sécurité publique.

Le problème, ce sont les crimes violents et non pas les «crimes commis avec des armes à feu». Quand le gouvernement prendra-t-il au sérieux la violence des gangs?

L’avocat et spécialiste en droit des armes à feu d’Ottawa, Soloman Friedman, devrait également témoigner devant le comité. Dans un épisode de « Power & Politics » daté du 20 mars 2018, Soloman se dit «déçu» par le projet de loi C-71, qui criminalise encore davantage les propriétaires d’armes à feu respectueux des lois. VISIONNEZ-LE

Les autres fervents opposants du C-71 sont la « British Columbia Wildlife Federation », le « Safari Club International-Canada », la « Canadian Sporting Arms and Ammunition Association », le « Yukon Fish and Game Club », les clubs de tir à travers le pays, les entreprises de vente au détail, les pourvoiries et la liste ne s’arrête pas là. Des lettres et des appels téléphoniques ont envahi les bureaux des députés et le bureau de la Sécurité publique dénonçant la mesure législative inutile et inefficace. Une pétition électronique parlementaire E-1608 a recueilli près de 75 000 signatures au moment de cet article. L’opposition officielle, les conservateurs, ont réagi sur les médias sociaux, à la Chambre des communes et avec les médias.

Je crois que nous pouvons tous être d’accord sur quelques points;

  1. Nous voulons tous un Canada plus sûrNous voulons qu’un travail efficace soit fa
  2. it pour lutter contre la criminalitéC-71 ne s
  3. era pas efficace ni sur 1, ni sur 2.

CONTACTEZ VOTRE DÉPUTÉ et demandez-lui quand le gouvernement libéral fera-t-il un travail acceptable pour nous garder tous plus en sécurité.

… ou ont-ils simplement échoué à «faire les choses» dans cette période électorale et cela semblait être leur seule option?

Pour un gouvernement qui a promis aux gens des «lois fondées sur des preuves», c’est un échec complet.

NON au C-71

NON au C-71

La CCDAF est la seule organisation nationale de défense des droits aux armes à feu avec une lobbyiste enregistrée à temps plein qui se bat pour vous à Ottawa … JOIGNEZ LE COMBAT!

Post précédent

Assemblé générale annuelle de la CCDAF 2018

Prochain post

La CCDAF témoignera à la SECU sur C-71