Autres

2020, dans le rétroviseur

Eh bien, nous y voilà. Nouvel An 2020. L’année a été éprouvante, stimulante, déchirante et inspirante pour tous les Canadiens. Nous avons vu beaucoup de sacrifices et d’efforts de la part de nos travailleurs de première ligne, et la souffrance à tant de niveaux qu’il faudra des décennies pour réparer. La bonne nouvelle, c’est que c’est dans les livres – 2020 est officiellement dans notre rétroviseur. Alors que nous en sommes à 2021 avec inquiétude et appréhension, nous le faisons avec une grande appréhension pour l’incroyable soutien que notre communauté nous a montré au cours de l’année alors que nous combattons un gouvernement hostile. Sans VOUS, nous serions dans une bien pire position aujourd’hui.

Passons en revue quelques-uns des événements monumentaux de 2020.

Nous sommes faits l’histoire avec la pétition électronique parlementaire E-2341, initiée par l’agent de terrain du CCFR Brad Manysiak et parrainée par le député conservateur Glen Motz. Cette pétition était une attaque préventive contre les interdictions proposées aux armes à feu, promises par les libéraux. Au moment de la clôture des pétitions, il s’agissait de la pétition électronique la plus signée de l’histoire du Canada. Bravo Brad & Glen!!

En février, notre propre Tracey Wilson s’est rendue dans la belle Saskatchewan pour consolider notre partenariat avec la Saskatchewan Wildlife Federation. Ce lien comble un fossé de longue date dans la défense des intérêts entre les tireurs sportifs et la communauté de la chasse et se poursuit encore aujourd’hui.

Le CCFR a accueilli et diffusé des assemblées municipales virtuelles en direct avec les 4 candidats à la direction du CPC. O’Toole gagnera plus tard la course à la direction et notre relation de travail avec lui et nouvellement nommé ministre de l’Ombre pour la sécurité publique, Shannon Stubbs continue sur sa voie saine.

Nous sommes entrés au printemps avec l’espoir que le gouvernement libéral s’attaquerait enfin à la montée de la violence des gangs qui sévit dans nos villes, pour être écrasé par un vaste interdiction des armes à feu à la suite du tragique saccage meurtrier en Nouvelle-Écosse, perpétré par un fou sans permis connu des forces de l’ordre. Sous le couvert de la nouvelle pandémie mondiale, Bill Blair et Justin Trudeau ont mis le blâme pour ce crime horrible sur les épaules de millions de bons Canadiens qui travaillent fort avec des permis d’armes à feu.

Rod & Tracey, avec le soutien de toute l’organisation a mené la charge dans la lutte contre cette interdiction des armes à feu. En quelques jours, ils ont terminé plus de 65 entrevues avec les médias traditionnels afin de sensibiliser les Canadiens à ce que signifie vraiment cette interdiction des armes à feu.

Tracey a dirigé un mouvement historique visant à rassembler les diverses voix de la défense des droits au sein de la communauté canadienne des armes à feu, à se rassembler en solidarité et à s’opposer à l’interdiction des armes à feu. Des centaines de clubs d’armes à feu, d’organisations fauniques et notamment les 4 principaux lobbies ont tous coopéré pour une réponse coordonnée.

Le 26 mai 2020, le CCFR avait intenté la plus importante action en justice fédérale la plus complète de l’histoire des propriétaires canadiens d’armes à feu. Cette contestation judiciaire continue n’est pas de mettre notre nom en tant qu’intervenant sur le cas de quelqu’un d’autre, il s’agit d’une contestation massive et directe de l’interdiction des armes à feu, avec une demande d’injonction pour « rester » l’interdiction des armes à feu jusqu’à ce que l’affaire principale soit entendue et tranchée. Nous avons embauché l’équipe juridique la plus spécialisée possible. Ce défi est que les propriétaires d’armes à feu ont les meilleures chances de battre l’interdiction des armes à feu et qu’ils ont déjà dépassé le million de dollars en coûts, tous financés par la base. Vous pouvez soutenir cet effort.

Le CCFR a fourni aux propriétaires d’armes à feu deux saisons du Canada Down Range du CCFR – un regard bourré d’action sur les différents genres de tir sportif, les événements et les gens qui façonnent notre communauté, mais avec Covid annulant la majorité des événements sportifs à travers le pays, nous avons changé d’orientation.

Cette année, nous avons produit plusieurs émissions de télévision de type documentaire, mettant l’accent sur l’échec de l’interdiction des armes à feu et les mythes sur le contrôle des armes à feu en général.

Interdiction des armes à feu La partie 1 et la partie 2 d’Interdiction des armes à feu canada ont examinent de près la façon dont l’interdiction des armes à feu touche les Canadiens et explorent pourquoi elle ne s’attaquera pas aux problèmes liés à la violence.

Broken Trust du CCFR est un documentaire télévisé d’une heure qui s’est penché sur l’abus de démocratie commis par le gouvernement libéral et sur la confiance brisée des Canadiens.

Nous nous sommes lancés dans une campagne publicitaire colossale qui a vu notre message porté à plus de 65 annonces grand public pleine page dans les médias. Cet investissement d’un quart de million de dollars est inégalé dans l’histoire canadienne de la défense des armes à feu.

Nous avons rassemblé 5000 Canadiens, en toute sécurité, lors d’une pandémie mondiale pour la Marche pour l’intégrité – la plus importante manifestation en personne depuis les années 90. Nous avons marché sur Ottawa comme une voix unie pour nous opposer à l’interdiction antidémocratique des armes à feu et montrer au Canada qui nous sommes vraiment. VOIR LA VIDÉO

Nous avons déposé une demande d’injonction pour surse faire l’interdiction d’armes à feu pendant que l’affaire principale est en cours de décision. En cas de succès, cela permettrait aux propriétaires d’armes à feu d’utiliser leurs armes à feu récemment prohibées jusqu’à ce que le tribunal soit réglé. L’audience pour cette injonction est dans quelques semaines, alors s’il vous plaît soutenir cet effort maintenant!

Nous nous sommes lancés dans une nouvelle série en plusieurs parties pour la télévision « Gun Ban Canada Exposed », un examen approfondi du manque de preuves du gouvernement libéral à l’appui de l’interdiction générale des armes à feu du 1er mai, avec des commentaires d’experts de partout au Canada.

REGARDER TOUTE LA SÉRIE

Au cours de cette série, nous avons rencontré le vice-président de la Fédération nationale de la police, Pete Merrifield. Ce syndicat représente plus de 20 000 agents de première ligne de la GRC partout au pays, et ils s’opposent à l’interdiction des armes à feu. LIRE LA SUITE 

Nous avons continué à combattre, disséquer et démanteler la désinformation provenant des lobbyistes anti-armes à feu. Nous sommes la seule organisation d’armes à feu à s’en prendre à ces acteurs sur les médias sociaux et dans le grand public. En savoir plus à ce sujet dans l’année à venir.

L’année a été difficile, éprouvant, mais les propriétaires d’armes à feu de partout au pays peuvent compter sur le CCFR pour mener les batailles qui ont besoin d’être combattues afin de sauver notre sport.

Aucune autre organisation n’est même près de toucher à l’impact que nous avons avec les politiciens, les médias, les médias sociaux et le grand public. Nous avons nos membres et nos partisans à remercier pour cela – rien de tout cela ne serait possible sans vous. 2020 a été une année record pour les réalisations et les efforts de collecte de fonds.Avec l’affaire judiciaire imminente dans la nouvelle année – cela doit continuer parce que ne rien faire n’est pas une option.

Nous vous avons promis que nous ne laisserions aucune pierre non retournée ni avenue inexplorée et nous le voulions. Nous en sommes à la nouvelle année avec encore plus de détermination.

Vous ne croirez pas ce que nous faisons ensuite!!!

Donc, avec le Réveillon du Nouvel An sur nous, de nos familles aux vôtres – voici à la nouvelle année et à toute l’équipe du CCFR.

Maintenant, mettons cette année dans le rétroviseur – manette des gaz vers le bas, il est à pleine vitesse devant.

 

 

 

Post précédent

IBM étudiera, développera un programme de confiscation des armes à feu

Prochain post

Demande d’injonction du CCFR - Témoignage de Murray Smith