Évènementsnews

UNE ENTREPRISE REFUSE UN SERVICE À UN CONSOMMATEUR PROPRIÉTAIRES D’ARMES À FEU : UN BEL EXEMPLE DE LA COALITION EN ACTION…

À la Coalition, nous sommes continuellement à la recherche de nouveaux produits et services pour nos membres et nos officiers de terrain; nous négocions serré pour dénicher les meilleures offres pour votre dollar et utilisons le plus possible la technologie pour garder la démarche simple et économique. Nous avons récemment demandé à l’un de nos agents de terrain de s’intéresser à un élément toujours populaire parmi les « gunnies » : Une pièce corporative (challenge coin). L’idée étant qu’il serait agréable de fournir aux officiers une pièce de qualité à l’effigie de la Coalition, qui favoriserait un sentiment d’appartenance et de fraternité parmi ceux qui ont la mission d’éduquer le grand public. Nous lui avons confié la mission de chercher et de proposer quelques soumissions de fournisseurs canadiens et d’en présenter les résultats au Conseil de la Coalition.
Étonnamment, nous avons fait affaire avec une compagnie qui a refusé de nous faire ne serait-ce qu’une simple soumission. Nous avons été surpris et même un peu choqués par leur refus de faire affaire avec un organisme sans buts lucratifs (OSBL) légalement enregistré; un organisme qui soutient tous les sports de tir, y compris nos espoirs olympiques canadiens. Je crois que nos membres qui font partie des forces policières ou militaires auraient raison de qualifier ce refus « d’irrationnel »
Ici, une première réponse de la gestionnaire de la compagnie, prétextant un conflit avec les valeurs de l’entreprise en rapport avec leur lien d’affaire privilégié avec les forces de l’Ordre.

Mais rien de nouveau sous le soleil! Nous et nos partenaires subissons souvent ce genre de préjugé; que ce soit (à nos débuts) notre grande difficulté à recruter une entreprise pour la mise en place de notre base de données, où d’un détaillant d’arme qui subit quelques « pépins » avant de pouvoir installer des connexions bancaires par Internet pour son commerce… Malheureusement, les grosses corporations et plusieurs petites entreprises croient encore que les propriétaires d’armes à feu affectent de façon négative leur image et leurs affaires.

Suite à ce refus, La Coalition a donc dénoncé cette situation sur son site web, incitant ses membres à « laisser parleur leur porte-monnaie » provoquant par le fait même, une forte réaction sur les réseaux sociaux.
Voyant une belle occasion d’éducation, de sensibilisation et d’information en rapport avec notre mission, le Président de la Coalition, Rod Giltaca a eu une conversation téléphonique avec Chris Edley de Sharkzcoins pour lui faire connaître la position de la Coalition, sa vision et ses objectifs. Peu de temps après, ce message (bas) est publié sur la page Facebook de la compagnie. En bref, des excuses pour la réponse un peu brouillonnent sur les médias sociaux et des remerciements à Rod Giltaca d’avoir pris le temps d’expliquer les enjeux et clarifier la position des propriétaires d’armes à feu canadiens.

Un parfait exemple du travail sans relâche de la Coalition et de ses membres pour informer et éduquer de manière articulée à l’aide de faits réels, dans le but de faire changer les perceptions en rapport aux armes à feu et à leur propriétaire

Previous post

ENCORE CETTE ANNÉE, LA COALITION COMMANDITE LE “SUMMER SLAM XI” AU CLUB RESTIGOUCHE, NB.

Next post

LA COALITION SUR LE CANAL WILD TV

Tracey Wilson

Tracey Wilson