Contrôler le récit - Le CCFR fait une syndication nationale de la CBC

3 septembre 2018

Contrôler le récit - Le CCFR fait une syndication nationale de la CBC

Vendredi matin, le CCFR a été très occupé. Rod Giltaca et Tracey Wilson se sont attaqués à la mère de tous les blitz médiatiques avec un stupéfiant 23 interviews de filiales de la CBC en 3 heures et demie. Ajoutez à cela les trois autres entrevues que Rod a accordées pendant cette période de 24 heures et vous obtenez un sérieux blitz. Rod se trouvant sur la côte ouest, il a réalisé sa part d'interviews depuis sa maison de Colombie-Britannique - faisant une nuit blanche pour s'assurer de faire passer la bonne parole du CCFR à travers le pays. Tracey est à Ottawa et a passé la matinée au siège de la CBC où elle a réalisé 12 entrevues consécutives.

La CBC est notoirement orientée à gauche et nous avons pensé qu'il était important, dans le cadre d'un exercice d'information équilibrée, de veiller à ce que les intérêts des propriétaires d'armes à feu soient pris en compte dans ce débat. Les propriétaires d'armes à feu ont été la cible d'un gouvernement inefficace, qui s'efforce de donner l'impression qu'il " fait quelque chose " dans le sillage de la violence croissante des gangs dans tout le pays. Dans la foulée du projet de loi C-71, probablement l'un des gaspillages de ressources les plus ridicules que nous ayons jamais vus, on parle d'une interdiction nationale de la possession d'armes de poing. Le gouvernement tente de convaincre les Canadiens que, d'une manière ou d'une autre, la confiscation (par la force) de l'arme d'un tireur sportif entravera les actions des criminels de rue violents. Il n'est pas nécessaire d'être un expert pour comprendre à quel point cette notion est bizarre. Il est également évident que les méthodes traditionnelles de défense des droits n'ont pas réussi à protéger les intérêts des propriétaires d'armes à feu - nous ne pouvons plus nous cacher dans les coulisses.

Entrez dans le CCFR - toujours à l'avant quand cela compte vraiment ! Grâce à un travail rapide de Tracey Wilson, 23 interviews ont été réalisées et la voix des propriétaires d'armes à feu canadiens a été diffusée sur les ondes d'un bout à l'autre du pays. "C'est une petite victoire pour les propriétaires d'armes à feu quand nous pouvons nous engager dans un débat rationnel à l'échelle nationale sur un sujet très incompris et émotionnel", a déclaré Rod Giltaca.

Vous trouverez ci-dessous une liste des syndicats de la SRC qui ont participé à la conversation avec nous ;

Tracey : 

Metro Morning Toronto

London Morning

Matin d'Ottawa

Morning North - Sudbury

Gander - Central Morning

Yellowknife - Le brise-route Loren McGinnis

Ontario AM

Windsor Matin

Kelowna - Daybreak South

Whitehorse - Un nouveau jour

Cape Breton - Matinée d'information

Saskatoon Morning

 

Rod :

Ville de Québec AM

Kitchener/Waterloo

Thunder Bay - Superior Morning

Charlottetown - Matin de l'île

Corner Brook - West Coast Morning

Winnipeg, radio d'information

Edmonton AM

Iqaluit

Victoria, sur l'île

Daybreak Kamloops

Vancouver, la première édition

Vous pouvez compter sur le CCFR pour continuer à mener la lutte contre la législation injuste, tout en exigeant que le gouvernement, à tous les niveaux, s'engage à combattre le vrai problème : le crime. Vous pouvez aider dans ce combat en DEVENANT MEMBRE et en défendant votre droit de posséder, d'utiliser et de profiter de vos armes à feu. L'avenir de la défense des armes à feu est là ; les propriétaires d'armes à feu ont la représentation sophistiquée, efficace et proactive dont ils avaient besoin. Le CCFR a mené le combat dans les médias, à Ottawa et dans la seule arène qui compte vraiment - le tribunal de l'opinion publique.

 

Défendez vos droits

Faites la différence en nous soutenant dans notre lutte pour nos droits de propriété.
flèche vers le bas